Union Nationale des Syndromes d'Ehlers-Danlos

Soutenez la recherche

Rejoindre l'association

Adhésion
Menu

Les cartilages :

Le tissu cartilagineux est un tissu conjonctif spécialisé qui recouvre les deux extrémités épiphysaires des os,
pour constituer l’articulation. Son rôle essentiel, dû à ses caractéristiques biomécaniques particulières,
est d'assurer un bon glissement entre les pièces osseuses articulaires avec un coefficient de friction extrêmement bas (inférieur à celui d'un patin sur la glace) tout en amortissant et en répartissant les pressions, rendant les stress de contact les plus faibles possibles

La surface du cartilage joue un rôle important dans la physiologie de ce tissu puisque c’est elle qui reçoit en premier les pressions, c’est elle qui est soumise aux forces de cisaillement.
Elle est le filtre sélectif à travers lequel passe les substances nutritives venant du liquide synovial, seule source d’alimentation des chondrocytes, dans des conditions physiologiques. Elle joue enfin un rôle majeur, avec le fin film du liquide synovial qui la recouvre, dans la lubrification de l’articulation.

Le cartilage est un tissu dont la fonction consiste essentiellement à transmettre et répartir les charges lorsque les articulations sont sollicitées. Il joue en quelque sorte le rôle d’un roulement à billes et d’un amortisseur entre les extrémités osseuses, accompagnant chacun de nos efforts et mouvements. Ses cellules, appelées chondrocyteschondrocytes, Cellule qui synthétise les composants du cartilage, comme le collagène., sont enchassées dans une abondante matrice extracellulaire, structure complexe composée de macromolécules remplissant les espaces entre les cellules, et qui facilite leur adhésion et leur organisation en tissus. Elle essentiellement composée de fibres de collagène et de protéoglycannes (des polysaccharidespolysaccharidesGlucides constitués par un grand nombre de sucres simples qui retiennent facilement l’eau).

Contrairement à l’os qui possède des propriétés de cicatrisation importante, le cartilage se régénère peu et cicatrise difficilement. Le cartilage a en effet pour caractéristique de n’être ni innervé, ni vascularisé : l’absence de nerfs, et surtout celle de vaisseaux, explique qu’il se répare difficilement spontanément à l’âge adulte.

Les tissus cartilagineux :
Les  tissu  cartilagineux sont des tissus conjonctifs qui sont d’origine mésenchymateuse, ils sont constituées de cellules appelées les chondrocytes. Ces chondrocytes sont associés à des fibres et à une substance fondamentale. L’ensemble des fibres et de la substance fondamentale constitue la matrice extra-cellulaire du tissu cartilagineux. Le cartilage est entouré en dehors des surfaces articulaires d’une enveloppe conjonctive appelé périchondre.


Il existe chez l’adulte trois types :

1/le cartilage hyalin : C’est le type le plus courant, il est rencontré au niveau des surfaces articulaires, des côtes, de l’arbre trachéo-bronchique, de la cloison nasale
La matrice y contient différents types de collagène mais majoritairement du collagène type II (pour mémoire : le collagène type II représente 80 à 90% du contenu en collagène de la matrice du tissu cartilagineux hyalin). Le collagène type II n’est pas strictement spécifique des tissu cartilagineux mais présent essentiellement dans ces tissus. Il s'organise en microfibrilles et non pas en fibres et en faisceux comme le collagène I du tissu osseux. Ils sont liés à des protéines pour former des protéoglycannes.

Ce  cartilage  n’est  pas  vascularisé,  il  se  nourrit  par  diffusion  à  partir  du  périchondre.  Les  vaisseaux  ne 
font que traverser les pièces cartilagineuses. Il n’y vascularisation que dans certains cas particuliers, le
cartilage s’ossifie alors : chez le fœtus notamment. 
Les cartilages articulaires ne sont pas entourés de périchondre, ils se nourrissent à partir du liquide synovial.

2/le cartilage élastique : C’est un cartilage particulier dans la mesure où sa matrice contient de nombreuses fibres élastiques associées aux fibres de collagène. Ces fibres donnent une grande souplesse au tissu qui peut 
supporter de légères déformations qui seront toujours réversibles. Chez l’homme, ce cartilage se trouve dans le pavillon de l’oreille, au niveau du conduit auditif externe, de l’épiglotte et du larynx.

3/le cartilage fibreux : ou fibrocartilage fournit une très grande résistance aux tractions et pressions.
Le fibrocartilage a une texture et une composition intermédiaire entre le cartilage hyalin et le tissu conjonctif dense. Ce tissu est dur et est composé de chondrocytes disséminés dans un amas compact de fibre collagène (majoritairement de type I cette fois-ci) que l'on peut distinguer à l’œil nu. Ces fibres sont orientées suivant la direction des charges, ce qui confère au fibrocartilage une excellente résistance en traction et en compression dans cette direction.


Les principaux fibrocartilage du corps humains sont:
-les disques intervertebraux
-les ménisques inter-articulaires
-les bourrelets acétabulaire (labrum de la hanche) et glénoïdien (épaule)
-au niveau des insertions des tendons sur les os

En ce qui concerne le fibrocartilage de la hanche, celui-ci est très innervé, ce qui fait qu'il peut transmettre des signaux douloureux au système nerveux. Cela lui confère également un rôle dans la proprioception de l'articulation fémorale: le labrum envoie des informations sur la position de la tête fémorale dans l'articulation !

Le périchondre :
Il est représenté autour des pièces de cartilage. Il se dispose sous la forme d’un tissu conjonctif d’épaisseur variable (en moyenne 300μ). Il englobe tous les types de cartilage sauf l’articulaire.
Ce tissu conjonctif adhère fortement aux cartilages et est responsable de sa nutrition et de sa
croissance. 
Histologiquement, on distingue une couche externe relativement fibreuse, très richement vascularisée.
Cette couche est aussi appelée couche nourricière. 
La couche interne est beaucoup plus cellulaire, assez peu vascularisée. Elle a un rôle dans la croissance
et  dans  la  réparation  des  pièces  cartilagineuses: elle est appelée chondrogène. Ce sont les cellules présentes dans cette couche qui deviennent de nouveaux chondrocytes.
On a de fines fibres de collagène qui attachent le périchondre à la pièce cartilagineuse.

Le cartilage articulaire
C’est un cartilage hyalin formant la limite des cavités articulaires. Ce cartilage est disposé au niveau de
la surface des pièces osseuses. Le cartilage permet le mouvement d’une pièce osseuse par rapport à
l’autre et de supporter le poids du corps. 
Dans certaines articulations (synchondroses) on trouve du cartilage fibreux.

 

Page mise en ligne le 23 Novembre 2018

Vous pouvez faire un Don, souscrire une adhésion : Un reçu fiscal de référence vous sera adressé en retour.

Agissons ensemble maintenant :

Adhésion

Faire un Don :


 

Les Syndromes d'Ehlers-Danlos sont des maladies du tissus conjonctifs, affectant les collagènes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sources :

www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/reparer-cartilage conflitdehanche.blogspot.com/p/cartilage-hyalin-et-fibrocartilage.html www.poly-prepas.com/images/files/ue2%20chapitre%204-le%20tissu%20cartilagineux.pdf histoblog.viabloga.com/texts/le-tissu-cartilagineux www.researchgate.net/figure/Components-of-ECM-and-3D-structure-of-the-articular-cartilage-A-Model-of-extracellular_fig1_321391957